Comment limiter la prolifération des moustiques autour de sa maison ?

Rares sont les personnes épargnées par les piqûres de moustiques. Représentant un véritable fléau, ces insectes voraces nous font vivre un enfer chaque été. Dans certaines régions, les vacanciers sont même contraints d’abandonner leur terrasse pour regagner la cuisine et partager un repas serein. Au quotidien vous donne quelques conseils pour anticiper la prolifération de ces nuisibles autour de la maison et faire fuir ces insectes hors de votre terrasse.

Neutralisez tous les réceptacles d’eau stagnante

Malheureusement pour nous, les moustiques aiment vivre auprès des humains. Bien malgré nous, on leur offre un environnement idéal pour proliférer. Pour empêcher cette prolifération exponentielle, il faut justement rendre cet environnement défavorable. Comment ? En éliminant tous les éléments pouvant servir de réservoir d’eau. En effet, l’eau stagnante est le lieu de ponte préféré de la femelle moustique. Attention, une toute petite quantité suffit. Parfois, ces insectes pondent même sur du linge humide !

Ne plus étendre son linge dans le jardin semble être une solution extrême. En revanche, vous pouvez retourner tous vos pots de fleurs vides et dessous de pots, ramasser tous les petits récipients et nettoyer vos gouttières pour favoriser l’écoulement de l’eau. Évitez de laisser des fruits pourrir sur et sous les arbres. Les moustiques y pondent également des centaines d’œufs.

Maintenez votre vigilance durant toute la saison estivale

Attention, comme les mouches, les moustiques prolifèrent très rapidement. Vous devez donc vérifier l’absence d’eau stagnante dans le jardin au moins une fois par semaine. Si vous possédez des réservoirs d’eau, installez-y des poissons qui se nourriront des larves. Méfiez-vous de certains objets auxquels on ne prête pas attention. Un vieux pneu, une bâche pliée, un pied de parasol, une brouette, un arrosoir, des jouets, tous ces éléments qui traînent dans le jardin offrent des lieux de ponde idéals après une petite pluie. Enfin, limitez les haies denses dans votre jardin et évitez d’arroser de manière excessive. Avec la rosée du matin, les feuillages sont humides faisant notamment des haies un environnement prisé par les moustiques.

Comment réagir après une piqûre de moustique ?

Certaines piqûres démangent pendant plusieurs jours et s’accompagnent parfois d’une grosse inflammation. Voici les gestes à réaliser pour éviter ces complications :

  • Nettoyez la piqûre avec de l’eau et du savon et séchez en tapotant doucement avec un linge propre
  • Désinfectez avec un antiseptique pour éliminer les risques d’infection
  • Appliquez une crème antihistaminique pour limiter les démangeaisons
  • Soulagez les sensations douloureuses avec du paracétamol
  • Évitez de vous gratter pour limiter les risques de surinfections cutanées

Pour découvrir d’autres moyens de se protéger des insectes nuisibles, rendez-vous sur le site du ministère de la solidarité et de la santé.

Avatar

Rédigé par Juliette Carlin