Les activités offshore les plus répandues à Hong Kong

Hong Kong est l’un des centres financiers les plus importants au monde (5ème rang) et dispose à ce titre de nombreux avantages.
La ville état n’est pas considérée comme un paradis fiscal, de fait, Hong Kong est le partenaire idéal pour avoir des relations commerciales avec des entreprises américaines ou européennes.


Ainsi, une société offshore basée à Hong Kong peut exercer de nombreuses activités :

Tout d’abord, la création d’une société d’import-export est l’activité la plus utilisée par les entrepreneurs. La société qui se spécialise dans ce domaine dispose à Hong Kong d’un des environnements les plus favorables, idéalement située au cœur du commerce mondial, la cité permet de facturer et de recevoir des produits et services du monde entier. Seules les marchandises qui transitent à Hong Kong sont taxées.

Hong Kong

Ensuite, créer une société de conseil, de consulting ou de prestations de services est simple étant donné la juridiction qui est attachée à la ville. Que ce soit pour vendre des services divers ou pour le e-commerce, Hong Kong fait figure des majors du secteur et voit transiter chaque année près de 70 milliards de dollars US dû aux activités de commerce en ligne. La ville se classe ainsi dans le top 10 des pays les plus accueillants pour cette activité.
Fiscalement, le principe est identique aux sociétés d’import-export, si les prestations sont effectuées en dehors de l’archipel, aucune taxe ne sont à payer.

Enfin, Hong Kong dispose de nombreux atouts pour recueillir les sociétés spécialisées dans le holding (ou de prise de participation).
La ville est un centre international dont les sociétés mères, préalablement installées à Hong Kong, peuvent prendre des participations dans n’importe quelles filiales situées en dehors du territoire.
Le montage de holding en vue de regrouper les activités étrangères d’un groupe est facilité. Avec l’absence de taxe sur les dividendes ou sur les plus-values, Hong Kong offre un environnement fiscal stable qui permet de dynamiser ses activités. La ville a multiplié les conventions fiscales avec les administrations fiscales du monde entier limitant ainsi les doubles impositions pour ce qui concerne les intérêts, les royalites et évidement, les dividendes.