Comment apprivoiser un jeune chat ?

Un chaton qui arrive dans un nouvel environnement risque de développer beaucoup de peur, de crainte et d’appréhension car il n’a pas été bien sociabilisé ou parce qu’il est en terre inconnue. Même un adulte peut se montrer méfiant lorsqu’il arrive dans son nouveau foyer. Voici quelques conseils et astuces pour élever votre chat et l’aider à dépasser sa timidité ou ses peurs.

 

Comprendre le caractère craintif de votre animal de compagnie

Les chats développent toutes sortes de personnalités tout comme l’homme. Il existe des chats introvertis ou extravertis, angoissés ou confiants, prudents ou plus aventuriers. Il est avéré que dans une portée, un des chatons affiche toujours une personnalité craintive et timide. Mais au-delà de la simple loi de la nature, le caractère réservé et peureux de l’animal peut aussi être causé par d’autres facteurs. Une des raisons est qu’il a été séparé trop tôt de sa mère et qu’il ne connaît pas les réactions à adopter lorsqu’il est face aux humains ou à ses congénères. Il se montrera agressif, peureux et voudra fuir. Il arrive aussi que l’animal ait anciennement connu des expériences traumatisantes auprès des humains, ce qui lui a laissé de mauvais souvenirs. Abandonné, il sera laissé pour compte, sera recueilli par les services sociaux et mis en fourrière. Le genre de vie qui contribue à renforcer ses angoisses et ses craintes.

Pour comprendre dans quel état est votre chat, il est important d’observer son langage corporel. Quand il est contrarié, ses pupilles se dilatent, ses oreilles sont plaquées en arrière, ses poils se dressent et sa queue s’agite. A ce moment-là, il est préférable de le laisser tranquille. Idem lorsqu’il a la queue entre les jambes et qu’il se plaque au sol. Il existe d’autres manifestations d’anxiété chez le félin que vous pourrez découvrir en détail sur les blogs spécialisés qui dévoilent tout sur les chats.

Techniques pour bien l’apprivoiser

La première chose à faire pour apprivoiser votre nouveau locataire est de lui offrir un environnement sécurisant et attractif. Il est conseillé de le laisser dans votre chambre à coucher pour commencer. Ce lieu est plus isolé et n’est pas sujet à un fréquent passage. Il est donc peu menaçant pour l’animal. De cette manière, ce dernier peut aussi vous voir dormir la nuit. Allongé, vous faites moins peur que lorsque vous êtes debout. Préparez-lui une maisonnette, un dôme ou autre lieu de couchage fermé. Ne fermez pas la porte de votre chambre quand vous quittez tous la maison afin que Félix puisse sortir et la découvrir lorsque tout le monde est parti. Autre chose : assurez-vous qu’il ne sorte pas dehors pour sa sécurité.

Côté repas, il est préférable de le nourrir à la main. Testez plusieurs types d’aliments pour savoir ceux qu’il aime le plus. Ceux riches en lactose sont déconseillés car ils peuvent entraîner des troubles digestifs, surtout si l’animal est intolérant aux protéines de lait. Enfin, n’oubliez pas de le récompenser de temps à autre, que ce soit par des caresses ou des friandises, histoire de le mettre en confiance.