Seriniti ou la solution auditive de la sérénité

SERINITI est né du constat d’un médecin ORL qui a exercé pendant trente-cinq ans. Dans son activité, il remarque qu’un grand nombre de ses patients souffrant de presbyacousie refusent un appareil auditif malgré l’inconfort ressenti, les risques qu’ils encourent et l’indication qui leur a été faite.

Petit rappel : la presbyacousie est la perte progressive d’audition liée à l’âge.

Après les avoir questionné, le médecin identifient les raisons de ces refus :

  • le prix : un appareil peut coûter jusqu’à 1550 € par oreille ;
  • l’esthétique : 80 % des ventes d’appareils auditifs sont des contours d’oreilles peu discrets ;
  • la complexité des prothèses auditives existantes.

Ces motifs ont, par la suite, été évalués au niveau national. Il s’avère que la presbyacousie touche 6 millions de Français dont 75 % refusent l’appareillage. Cette perte auditive représente 88 % des troubles de l’audition, 95 % des indications d’appareils ORL et 80 % des ventes d’appareils auditifs. Le fait que nous évoluons dans un univers bruyant entraîne une presbyacousie plus précoce qui touche encore plus de personnes.

Envie de changement

Les progrès des technologies et de la miniaturisation des prothèses auditives du début des années 2000 le permettant, ce médecin fait part à certains audioprothésistes d’une idée très simple : créer une prothèse auditive répondant aux exigences des patients. L’appareil, déjà réglé sur une courbe presbyacousique, devra inclure un traitement des sons de qualité, la discrétion, la facilité d’utilisation et une vente à juste prix. Malheureusement, son projet ne verra pas le jour et il constate, la décennie suivante, que rien ne change : ni l’offre présentée, ni le refus des Français envers l’appareillage auditif. En 2014, il soumet sa réflexion à Olivier et Géraldine, ses enfants.

Seriniti : société familiale

Durant deux années, Olivier, Géraldine, des médecins ORL, des ingénieurs spécialisés et un audioprothésiste étudient environ 150 000 courbes audiométriques. Ils synthétisent 7 programmes différents d’amplification correspondant à 88 % des soucis auditifs constatés : c’est la naissance d’ORISON qui sera testé par 15 000 presbyacousiques. Son amplification est améliorée durant plusieurs mois avant le début de sa production chez l’un des chefs de file de l’appareillage auditif.

Orison est vendu sans ordonnance, à partir de septembre 2016, au prix très compétitif de 299 € par oreille. Immédiatement, il remporte un grand succès en France mais aussi en Belgique. En 2017, Orison est vendu par le géant américain Amazon et, en 2018, la deuxième version est commercialisée, sans ordonnance bien sûr.

Site officiel : https://www.seriniti.fr