Charles Zacharie Boawo

Personnage politique très célèbre au Congo, Charles Zacharie Boawo a vu le jour en 1957. Son cursus est un aboutissement ainsi qu’un vrai représentant dans son pays. De par ses diplômes de doctorat en lettres et sciences humaines dans l’université de Dakar, il pratique le métier en tant que professeur à l’université. Très lié à la politique de son pays, le docteur commence sa carrière politique vers les années 1998. Il est désigné coordinateur adjoint dans un forum national pour le respect de la démocratie.

Occupation au sein du gouvernement congolais

Intégrant le gouvernement du président de Congo Denis Sassou Nguesso, Charles Zacharie Bowao se voit offrir un travail en tant que secrétaire général adjoint en l’année 1999. En janvier 2002, l’homme politique est choisi membre de la commission constitutionnelle. Il participe ainsi à l’édification d’un projet de loi constitutionnel. Durant les époques électorales de 2002, Charles Bowao, reconnu par la plus grande majorité de la population, occupe une position stratégique dans la Commission nationale des Élections. L’année 2007, le président du Congo le nomme premier responsable du ministère de la Coopération en gratification de ses années de service. En 2009, Charles Zacharie Bowao assiste activement dans la campagne du président dans le dessein d’être réélu.

Son intervention en tant qu’opposant

S’opposant directement au désir du président Denis Sassou Nguesso, Charles Zacharie Bowao est contre la modification de la constitution afin de prolonger et de garder son statut de chef d’État suite à l’achèvement de son mandat projeté en milieu 2016. Tout en respectant l’ordre constitutionnel au Congo, Charles Bowao s’embarque dans la lutte contre cette action qu’il considère comme calamiteuse et nocive pour la sauvegarde de la paix dans le pays. Devenu bâtisseur du parti IDC ou intervenant de la démocratie en Congo, Charles Zacharie Bowao est de nos jours le symbole du visage de la rivalité vis-à-vis du gouvernement congolais.