Avec Pazzi, la robotique arrive dans la restauration !

Pazzi est une machine autonome développée par Ekim, une start-up française fondée par Cyril Hamon et Sébastien Roverso. Bientôt disponible dans les gares, les aéroports et les centres commerciaux, ce robot pizzaïolo peut réaliser jusqu’à 100 pizzas par heure !

La commande

Avec Pazzi, la commande s’effectue soit sur sa borne tactile, soit sur smartphone. On peut sélectionner la base de la pizza sélectionnée (sauce tomate, crème blanche…), conserver ou non certains ingrédients (mozzarella, poivrons…) et choisir ses condiments (huile d’olive, origan…).

La préparation

Pour commencer, Pazzi la tranche la pâte (préparée en amont) afin de la portionner en fonction de la taille de la pizza commandée. Ensuite, le robot pizzaïolo aplatit et étale le pâton sur son plan de travail, puis il y ajoute la sauce tomate ou une des deux autres bases proposées. Il répartit dessus les différents ingrédients, puis met la préparation au four. Lorsque la pizza est cuite, Pazzi dépose cette dernière dans une boîte en carton, la découpe en plusieurs parts et ajoute les condiments sélectionnés sur la borne. Il n’a plus qu’à servir la commande au client.

Si la pâte est déformée, trop petite ou trouée, le robot refaçonne automatiquement une boule de pâte. Et s’il lui manque certains ingrédients, il s’adapte en fonction de son stock et modifie les propositions de la borne de commande.

Un robot qui n’exclut pas l’humain

Cyril Hamon, le cocréateur de Pazzi, se veut rassurant : « Malgré l’automatisation de notre machine, elle ne peut pas se réapprovisionner toute seule. Ce sont des humains qui lui amènent les ingrédients et qui veillent à sa maintenance, sans parler de sa fabrication… En vérité, le robot ne remplace pas vraiment le pizzaïolo traditionnel, nous avons un chef humain qui crée ses recettes. Pazzi est seulement un exécutant efficace qui se charge des préparations. »