Explosion du prix des pellets : se dirige-t-on vers une véritable pénurie ?

Ces derniers jours, il devient difficile de trouver ces fameux granulés de bois appelés pellets. Les nombreux foyers qui utilisent cette ressource pour se chauffer ne peuvent que constater l’amenuisement des stocks dans les magasins. Mais ils assistent également à une hausse des prix très inquiétante. Aujourd’hui, nous tentons de comprendre d’où provient cette pénurie naissante et ce à quoi il faut s’attendre pour les semaines à venir.

Une pénurie de pellets à venir ?

Le marché du pellet présage un hiver difficile pour les utilisateurs de chaudières et de poêles à granules. Aujourd’hui, ces granulés de bois sont à la fois rares et chers. Les stocks sont si bas que l’on commence déjà à parler d’une pénurie. Récemment, l’association nationale des professionnels du chauffage aux granulés de bois s’est exprimée à ce sujet. « Nous ne sommes pas encore dans une situation de pénurie mais dans une situation de risque de tension » a déclaré « Propellet ».

Pourquoi les stocks baissent si vite ?

On peut expliquer cet amenuisement des stocks de plusieurs manières. Il semble, d’une part, que les français ont acheté leurs pellets prématurément cette année, avant même le début de la nouvelle production. Ces demandes ont donc été honorées avec la production de l’année dernière. Ceci explique en partie la baisse brutale des réserves.

Les années précédentes, les consommateurs avaient tendance à passer leur commande au dernier moment. Mais en 2022, ils ont souhaité anticiper un hiver qui s’annonce rigoureux d’après certains experts en météo. L’industrie du pellet n’avait pas prévu ces changements. Ainsi, les entreprises n’ont pas eu le temps d’adapter leur calendrier de production à cette nouvelle manière de consommer. Aujourd’hui, si l’offre est limitée par rapport à la demande, c’est, en partie, à cause d’un phénomène de latence. En effet, il a fallu organiser une augmentation de la capacité de production des fabricants de pellets.

En outre, les consommateurs sont de plus en plus nombreux. Avec les aides de l’État, la hausse des prix de l’électricité et du gaz, les foyers ont été nombreux à remplacer leur ancien mode de chauffage par un poêle ou une chaudière à granules. Aujourd’hui, la production n’arrivant pas à suivre la demande, les magasins rencontrent des difficultés d’approvisionnement. Ceux-ci sont donc dans le flou quant aux quantités livrées, aux délais de livraison et aux prix.

Difficultés d’approvisionnement, pendant combien de temps ?

Aujourd’hui en termes de volume, le déficit d’approvisionnement se situerait entre -5 et -15 %. L’industrie du pellet estime que la durée de ces difficultés sera impactée par la météo. En effet, un hiver particulièrement rigoureux ne fera que dégrader une situation déjà très fragile.

On peut ainsi penser qu’il serait judicieux d’importer des granulés de bois. Mais il semble que la situation soit similaire dans les autres pays d’Europe. Quoi qu’il en soit, l’industrie du pellet a déjà prévu de produire un million de tonnes supplémentaires entre 2021 et 2024. En outre, elle promet de doubler sa capacité de production d’ici 2028.

granulé de bois

Qu’en est-il du prix des pellets ?

On ne peut le nier, la hausse du prix des pellets est très inquiétante. Depuis 2021, la valeur à la tonne a augmenté de 100 %. Malgré tout, cette ressource maintient son niveau plus bas que certaines autres énergies. En effet, l’électricité a vu son coût exploser. Bien que celui-ci n’ait pas d’impact direct sur le prix des pellets, il influe tout de même dans une moindre mesure. Les conséquences sur les processus de fabrication sont bien réelles, comme dans toutes les autres industries.

Cette hausse des prix de l’énergie a donc une influence sur le coût des granulés de bois destinés à chauffer les maisons. Aujourd’hui, la tonne pèse plus de 850 euros. Le sac de 15 kg que vous achetez en magasin atteint donc 13 euros. Et si l’on ajoute à cela la hausse des prix des poêles et des chaudières, on ne peut que constater que le chauffage devient un luxe.

Les consommateurs appelés à consommer responsable

Entre 2020 et 2021, les ventes de poêles à granulés ont augmenté de plus de 40 %. Celles des chaudières ont grimpé de 120%. Cette croissance des chiffres est loin d’être terminée puisque les français ne peuvent plus se chauffer avec des appareils à pétrole depuis le 1er juillet dernier.

Le marché du pellet invite donc les détenteurs de ces modes de chauffage à consommer de manière responsable. L’objectif étant d’éviter une pénurie pendant la période hivernale. Aujourd’hui, de nombreux consommateurs achètent de grosses quantités de pellets par peur de manquer. Malheureusement, cette pratique ne fait que pousser les prix vers le haut. Ainsi, se chauffer va devenir de plus en plus difficile pour les foyers modestes.

Un petit conseil : faites attention aux arnaques liées à la vente de pellets sur internet. De nombreuses personnes malintentionnées profitent de cette situation de pénurie pour s’enrichir aux dépens des consommateurs.

Avatar

Rédigé par Juliette Carlin