Entretenir ses volets, c’est compliqué ?

L’entretien en lui-même est très simple. Par contre, il vous faudra obligatoirement du matériel et surtout du temps !

Le matériel

Il y a quelques indispensables, si vous souhaitez redonner un coup de jeune à vos volets. Les premiers seront des outils. Le ponçage des volets étant une des étapes de la restauration, vous devrez vous équiper en papier de verre ou d’une ponceuse. Si la peinture d’origine est plutôt coriace, alors une brosse en brin de fer sera certainement des plus utiles.
Ensuite, il vous faudra des pinceaux, de la peinture (suivant les régions certaines couleurs ne sont pas autorisées, renseignez-vous au préalable) et du vernis ou lasures (pour protéger le bois ou métal de vos volets).

Les étapes

Pour rénover vos volets, il vous faudra les enlever. Et cela peut nécessiter l’intervention d’une deuxième voir troisième personne … Ensuite, les installer sur des tréteaux par exemple, pour vous permettre de travailler dans de bonne condition. Cela fait, vous pourrez attaquer par le ponçage avec la technique qui vous conviendra le mieux.

Puis, il faudra dépoussiérer l’ensemble à l’aide d’un produit spécial, le white spirit. Ce détergent viendra à bout des résidus tenace de l’ancienne peinture.
Après cela, le pinceau à la main laissez vous guidez par vos envies et rendez vos volets remarquables ! Une à deux couches peuvent être nécessaire, selon la peinture et le support. La peinture sur volet est très simple à réaliser !
Finalement, la dernière couche est pour le vernis ou lasure. Cette dernière sera celle qui protégera vos volets jusqu’à la prochaine fois. Contre les intempéries, le soleil et l’humidité, le venir est nécessaire pour garantir une longue durée à votre peinture.

1 commentaire sur “Entretenir ses volets, c’est compliqué ?”

  1. Comme pour beaucoup de choses, la prévention en utilisant bien entendu de bons produits et les bonnes techniques, permet d’allonger la vie des matériels et objets que l’on utilisent quotidiennement. On se rend compte parfois trop tard, que l’on aurait dû dépenser quelques euros de plus pour s’assurer d’une peinture ou d’un revêtement de meilleur qualité.

Les commentaires sont fermés.