Construire un garage en bois soi-même

Construire un garage en bois est très intéressant du point de vue financier. Le matériau est économique et l’autoconstruction permet de s’affranchir du paiement des prestations d’un professionnel. Voici les étapes à suivre alors pour réussir cet ouvrage.

Une dalle sur un sol stabilisé

Avant de commencer la construction de votre garage, assurez-vous de la bonne stabilité du sol. Vérifiez que le terrain est bien tassé et surtout plat. Si ce n’est pas le cas, il va falloir envisager des travaux de terrassement pour rectifier les défauts du sol. Tout ceci fait, construisez une dalle de béton solide en mesure de soutenir le véhicule. Dans le cas où vous ne désirez pas édifier une telle dalle, il vaut mieux donc opter pour la création d’un simple abri de voiture ou un auvent. Pour réussir cet ouvrage, consultez le site de Dossier Maison ou encore Le Mag de la Maison qui sont pelins de conseils.

Créez l’ossature

Tel un jeu de construction, le montage d’un garage en bois s’effectue partie par partie. Il suffira de suivre et respecter les consignes du fabricant mentionnées dans la notice pour réussir cette étape. L’ossature constituée de poutres est fixée sur des panneaux de bois de type OSB qui ont l’avantage de simplifier l’ouvrage. À noter que deux types de garages peuvent être construits. Le modèle annexe ou accolé permet d’accéder directement à la maison. Le modèle séparé quant à lui évite que les gaz d’échappement et le bruit nuisent l’intérieur du logement.

Une porte de garage

En plus d’être élégante, la porte de garage en bois offre d’excellentes performances en matière d’isolation thermique. Mais pour qu’elle ne soit pas une faille dans la sécurité de votre maison surtout si vous optez pour un garage accolé, pensez à installer une serrure multipoints et un blindage portefeuille. Optez également pour une solution de motorisation. En bloquant la fermeture, une porte motorisée est compliquée à forcer.

La voltige et la toiture

Créez maintenant la voltige en fixant la toiture sur la charpente. Assurez-vous de l’absence des jours. Puis, installez un pare-pluie non seulement sur la voltige, mais aussi sur les panneaux de l’ossature pour éviter la pénétration de l’humidité. La prochaine étape consiste à poser la couverture. Si vous avez un budget réduit, la tôle est une alternative. Cependant, rien ne vaut l’élégance des tuiles.

Le bardage

Le bardage va permettre d’habiller la façade de votre garage en bois. Après avoir posé une protection anti-rongeurs, installez les rails qui viendront soutenir le bardage. Puis, passez à la pose des supports de coins avant de terminer par la fixation des bardages. N’oubliez pas d’appliquer un vernis pour protéger le bois.

L’isolation

L’isolation n’est pas à négliger, qu’il soit question d’un garage accolé ou séparé de la maison. Il en va de votre confort et du maintien du bon état de votre voiture (celle-ci risque d’être endommagée sous l’effet du gel).

Les travaux de finitions

Pour donner une meilleure allure à votre garage et la rendre fonctionnelle, des travaux de finitions sont nécessaires. Après la pose du placoplatre qui peut se faire par-dessus l’isolation, passez aux travaux de peinture. Achevez votre ouvrage en accomplissant les installations électriques nécessaires.