Acheter son parfum sur Internet : pour ou contre ?

Acheter son parfum sur Internet : pour ou contre ?

Grâce aux progrès de la technique moderne, acheter son parfum sur internet est désormais devenu possible à tous. S’il fait bien des adeptes de prime abord, ce nouveau service présente à la fois avantages et inconvénients. Un tour d’horizon s’impose donc pour découvrir les divers points de vue existant en la matière.

Avantages

Il peut se révéler pratique et rapide de choisir un parfum parmi le large éventail proposé aux internautes. En effet, sur internet, les tarifs sont parfois plus intéressants qu’en magasin : promotions, rabais et prix discount sont régulièrement offerts aux clients potentiels. Ce qui peut aussi inciter certaines personnes peu enclines à un tel achat à franchir alors le pas : une nouvelle clientèle s’annonce alors en perspective. En outre, atout peu négligeable : toutes les grandes marques de parfum actuellement en vogue y sont représentées ; ce qui est très attrayant pour la majorité des personnes intéressées. De plus, le processus de passation de commande étant facile à comprendre et à utiliser par le commun des mortels, ce système s’adresse donc à l’ensemble de la population en général.

Inconvénients

Difficile de tester les différentes senteurs par internet ; aussi mieux vaut s’abstenir de se décider pour un parfum que l’on connaît peu ou pas du tout, même si certaines personnes s’aventurent à offrir un parfum en cadeau…. A moins d’en avoir déjà eu un aperçu auparavant ou bien l’avoir testé, à l’occasion, en magasin, il est risqué de commander un produit de ce type sans l’avoir senti au préalable. De plus, il existe des allergies ou des intolérances à certaines odeurs : dans ce cas, il est préférable d’en obtenir divers échantillons afin de se rendre compte si elles sont bien supportées par la personne concernée. Or, sur la toile, impossible d’acquérir une expérience de cette nature. Une visite sur le terrain est donc nécessaire pour s’assurer des différentes qualités du parfum envisagé.